Définir
son armure

détail d'un blouson en cuir

Le cuir, matière motarde par excellence. Cliché easy rider en perfecto noir ou pilote de grand prix en combinaison intégrale en kangourou, le cuir est indissociable de l’univers moto. Matière naturelle transformée pour acquérir toutes ses propriétés, souple, réparable, elle résiste à l’abrasion et véhicule en même temps l’histoire de la moto. Croûte de cuir, pleine fleur, cuir de bovin, d’agneau, de kangourou, il y a toute une gamme de cuir, plus ou moins résistants, plus ou moins adaptés à l’utilisation moto.
L’étiquetage du cuir est obligatoire. Il est donc noté sur l’étiquette le type de cuir : bovin, agneau, kangourou etc, cuir ou croûte de cuir.

Le cuir s’assouplira et prendra un peu d’aisance avec le temps, en
fonction de sa finition il pourra se patiner, il nécessite un entretien
régulier avec des produits spécifiques pour conserver sa souplesse et ses caractéristiques.

Pour savoir comment la peau d’un animal devient un cuir, un article réalisé par les professionnels du cuir.

usine textile kevlar armalith cordura

Le kevlar est une fibre synthétique qui a une très bonne résistance. Inventé par la société Du Pont de Nemours dans les années 60, cette fibre d’aramide est désormais présente dans beaucoup d’applications. Il existe plusieurs grades de kevlar en
fonction du besoin. Le kevlar a une bonne résistance à la traction, supérieure à l’acier mais inférieure aux fibres de carbone ou au polyéthylène de masse molaire très élevée,
il résiste à l’abrasion. Par contre, sa durée de vie diminue avec
l’exposition à la lumière (UV), il perd de sa résistance avec l’humidité qu’il absorbe. Il est souvent utilisé en doublure dans les pantalons, doublure qui comporte plus ou moins de kevlar.

(image d'illustration - tissage Oguzhan Karaca - Pexels)

image de textile tissu

Le cordura est une gamme de textile, développé initialement par Du Pont de Nemours et désormais développé par la société Invista. La gamme comprend différentes qualités de textiles pour répondre aux marchés de l’outdoor, depuis les chaussures et sac à dos juqu’aux produits militaires. Les différences de résistance se mesurent en denier, ce qui correspond à la masse en gramme pour 9 000m de fil. (300d, 600d…).

(image d'illustration - Engin Akyurt - pexels)

un jean qui résiste à la route

L’Armalith est un textile composite, obtenu en incorporant une fibre de polyéthylène de masse molaire très élevée (UHMWPE) dans des fibres de coton. Le tissage permet d’avoir un aspect denim classique avec un cœur de technologie. Couplé avec du stretch le textile obtenu permet d’allier résistance, confort, souplesse. Le polyéthylène de masse molaire très élevée est un polyéthylène de haute densité qui a une très bonne résistance à l’abrasion, il résiste aux UV, aux produits chimiques corrosifs, à l’exception des acides oxydants, il absorbe faiblement l’humidité, tout en étant léger. Il est également utilisé dans les armures d’escrime pour sa résistance à la coupure. Le polyéthylène de masse molaire très élevée est sensible à la chaleur, mais la construction de l’armalith avec le coton qui entoure le polyéthylène permet d’atténuer ce phénomène.

L’Armalith dans sa finition classique ou enduit se patinera avec le temps.

Pour chaque matière choisie, il existe une gamme assez large avec des propriétés de résistance variable pour contenter chacun.

En effet, il existe des cuirs qui seront notés A pour l’abrasion et des textiles notés AAA. Avec l’évolution des techniques et savoir-faire, il n’y a plus de vérité unique où le cuir est le seul matériau valable.

Chez 2MileSix, nous avons choisi de faire confiance à l'Armalith pour notre veste et les jeans. La version enduite de la veste a été testée à 90km/h et a résisté.