La fabrication française est entrée dans les habitudes de consommation des français pour certains secteurs mais, en tant que marque dans un secteur dominé par la fabrication hors UE, il n’est pas rare d’être face à des consommateurs surpris et résistants face aux prix des produits.
Les réactions induites peuvent apparaître de différentes façons : agressivité, scepticisme, fuite…

La fuite étant la plus amusante car la personne cesse immédiatement de toucher le produit qu’elle inspectait avec soin et part rapidement, presque en courant.

Que ce soit sur salon ou lors de communications écrites certaines personnes deviennent agressives à l’énoncé du prix, comme si on mettait notre main directement dans leur portefeuille. Dernièrement la personne remettait directement en cause la qualité des produits et leur réalité sans les avoirs vus. voici un extrait de son email.

(…) »Les prix des produits proposés sont faramineux et irréalistes. Je ne suis pas un pigeon que l’on appâte et trompe avec de belles descriptions et des photographies à la mode. » (…)

Une des règles de l’entrepreneuriat est de ne pas prendre les choses personnellement, même s’il est toujours difficile de lire ces mots lorsqu’on a investit son temps, son argent dans son entreprise et ses produits. Lorsque j’ai lu ce message, j’ai pris le temps de prendre du recul et d’analyser la situation : on me parle du prix qui n’apparait pas dans le message initial, donc la personne a cliqué sur le lien, ce qui signifie que l’intérêt a été capté (objectif numéro 1 atteint). On me parle aussi d’irréalisme des prix. Sur le marché des équipements moto je ne connais pas d’autres marques qui fasse des vestes et pantalons homologués en France (si vous en connaissez, dites le moi). Effectivement, cela peut sembler à contre-courant de faire du haut de gamme lorsque les distributeurs communiquent à grands renforts de rabais toutes les semaines. Ce qui m’amène au côté pigeon: est-on un pigeon

  • Lorsqu’on se fiche de savoir où et comment sont fait les produits tant qu’on a un prix qui nous satisfait
  • Lorsqu’on a conscience du coût réel de fabrication (travail dans des pays à faible coût, transport etc) et qu’on choisit de se voiler la face pour son confort personnel
  • Lorsqu’on accepte de payer un prix plus élevé parce qu’on a conscience qu’on paye in fine le salaire de son voisin.

Ce qui emmène à la question de la confiance (un pigeon que l’on trompe) et d’être sûr que le vendeur ne nous raconte pas des bêtises juste pour vendre. Nous nous sommes tous retrouvés face à un vendeur très affirmatif et, lorsque nous avons cherché confirmation des informations par nous-mêmes, il s’est avéré que les 3/4 était fausses. Dans l’univers de la fabrication française les consommateurs sont très craintifs, entre ceux qui sont persuadés qu’avoir un produit fabriqué à l’étranger et un seul bouton posé en France donne le droit à l’appellation et ceux qui considèrent que seulement si les matières premières sont elles-mêmes française on peut appeler cela de la fabrication française.
Pour ces derniers, une comparaison simple : si vous achetez de la farine, des œufs, du sucre, du beurre au magasin et que vous faites votre propre gâteau : est- ce un gâteau industriel ou un gâteau maison ? Exemple valable avec le tricot et toutes les activités de DYI. Est-ce le photographe qui est le créateur de la photo qu’il vient de prendre avec son appareil ou est-ce le fabricant de l’appareil ?
Pour les premiers, ceux qui pensent qu’un simple bouton rend l’appellation fabriqué en France possible, le code des douanes est clair: il faut une transformation substantielle qui donne ses caractéristiques particulières au produit. Coudre un bouton ne rentre pas dans cette définition. Pour reprendre l’exemple du gâteau, saupoudrer des vermicelles en chocolat sur un gâteau industriel n’en fera jamais un gâteau maison.

Par contre je les rejoins sur les différentes nébuleuses autour des appellations et logos : il n’est pas clair pour le consommateur final qu’un produit porte la cocarde de façon visible alors qu’il n’est pas fait en France, d’autant plus que pour l’habillement la zone de fabrication est facultative. L’appellation « marque française », utilisée régulièrement, veut simplement dire que le siège de la société est français. Et les différents labels privés avec chacun leur cahier des charges et logo ne simplifient pas la compréhension. Zone grise = flou = risque = crainte.

Pour en revenir au réalisme d’un prix, bien entendu qu’un prix s’entend par rapport à un marché et une perception acquise du consommateur par rapport aux prix du marché mais c’est aussi au consommateur de se rendre compte de l’impact de sa consommation sur l’économie. Lorsqu’on me me jette au visage un «  c’est trop cher » avec l’air renfermé et rogue, j’ai toujours envie de répondre « c’est aussi ce que vous dites en voyant votre salaire à la fin du mois ? » il est difficile de dire qu’on est pas assez payé lorsqu’on refuse de payer un salaire français à la personne que l’on a en face de soi.
Difficile de blâmer l’entreprise qui délocalise si, en tant que consommateur, on achète uniquement des produits délocalisés.
Bien entendu le consommateur n’est pas le seul acteur dans l’équation, l’état et ses représentants a aussi son rôle à jouer que ce soit en terme de soutien, d’attractivité et de clarification des règles.
Il ne s’agit pas non plus de vanter un protectionnisme absolu, simplement que chacun prenne du recul et analyse ses habitudes dans une vue économique plus large. A chacun de composer avec son budget, ses envies, ses possibilités et aussi l’utilisation qui sera faite du produit acheté.
En parlant de mise en perspective, ces réactions brutales sont une part minime des réactions, la plupart sont plus humaines et bienveillantes.

Voici quelques informations complémentaires sur les salaires salaire moyens bruts par habitants année 2019 source JDN

Rang Pays Revenu mensuel moyen

20 France 3 524,2 $

56 Roumanie 1 050,8 $

62 Chine 865,8 $

64 Turquie 807,5 $

130 VietNam 215,8

123 Tunisie 278,3 $

125 Maroc 266,7 $

150 Pakistan117,5 $

Laisser un commentaire

8 + 17 =