A la rencontre de motardes.
Aujourd’hui Aurélie nous parle de ses voyages en moto et de ses projets professionnels. Illustratrice de talent, elle auto-édite prochainement un livre sur la moto, restez connectés sur sa page facebook pour suivre son actualité.

Aurélie sur sa BMW ninety – ©Flognd

Quand et comment es-tu tombé dans l’univers moto ?
Il y a 10 ans, en rencontrant mon homme, motard depuis toujours. On a beaucoup roulé à deux sur son Rockster. Cependant, comme je m’ennuyais sur de longs trajets, j’ai vite souhaité passer le permis. J’ai dû repasser le code, et beaucoup m’entraîner pour le plateau car je n’étais jamais montée sur un deux roues motorisées avant,  il a fallu gagner en confiance. J’ai réussi l’examen du premier coup, petite fierté ! En 2012 j’ai acheté ma première moto, une Honda CB 500  et l’été suivant nous sommes partis en vacances à deux motos !

Avec quelle(s) moto(s) roules-tu ? Pour quelle pratique (cross, route, piste, mécanique  …) ?

Actuellement je roule en Nine T Scrambler, uniquement sur route. La moto avec laquelle j’ai beaucoup roulé est une petite routière, la BMW F800ST, j’aime son look sportif et elle est très pratique avec toute sa bagagerie. Je l’ai vendue lorsque j’ai eu mon premier enfant, puisque je faisais moins de moto. Maintenant, je pars moins facilement pour de longs voyages à moto. Comme j’adore lire des histoires à mes enfants et que je suis illustratrice de métier, j’ai envie de partager mon expérience dans un livre. Les voyages, le sentiment d’épuisement à rouler toute la journée, à endurer la pluie parfois ou à découvrir de belles ambiances colorées. Je travaille sur un livre pour enfants qui sera bientôt en précommande sur la plateforme Ulule et qui me permettra de transmettre ces sensations. J’espère que les motardes et motards adhéreront au projet, car il n’y a pas beaucoup d’album jeunesse traitant de cette thématique. Ce sera mon deuxième livre en autoédition. Le premier, inspiré d’une histoire vraie, est titré « Le cygne et la 2CV » il est paru en septembre 2020 suite à une campagne de souscriptions.

Illustration d’une motarde en roadtrip – ©Aurélie Bordenave

Tu roules seule ou en groupe/ avec un moto-club?

De part ma proximité avec un motard aguerri, j’ai énormément roulé en duo. Depuis des années, je participe aux sorties en groupe avec le Moto Club Dark Angels, où il y a une majorité de filles même si les garçons sont les bienvenues ! Par défi personnel, je suis partie en solo sur les routes de France à deux reprises en 2013 et 2016, à la rencontre de personnes chères que je vois trop peu souvent. C’était une belle expérience de rouler à mon rythme, en osant improviser parfois, en s’arrêtant quand l’envie venait.

Aurélie et sa BMW en Italie
En 2015 Aurélie est partie en road-trip en Italie avec sa F800ST. ©Flognd

Ton meilleur souvenir ?

A posteriori j’ai aimé me perdre durant ces roadtrip solos où je n’avais aucune contrainte sinon un lieu d’arrivée,  j’étais libre d’emprunter les routes au grès de mes envies. A un moment, je me suis retrouvée dans un endroit sans réseau, à naviguer uniquement avec une carte nationale peu précise, sans comprendre où j’étais. Dans un registre plus poétique, un bon souvenir est lorsque nous roulions au-dessus des nuages en Andorre, lors de mon premier grand voyage à moto.  Fantastique. Et réaliser que j’avais traversé la France depuis Paris sur ma petite CB 500, une grande fierté.

En un mot, que représente la moto pour toi?

L’aventure, même si en ville c’est plus une idée qu’une réalité !

travail et esquisses pour le prochain livre
Recherches pour le prochain livre sur les voyages à moto. ©Aurélie Bordenave
Aurélie et sa CB500
Une CB 500 bleue, idéale pour partir en voyage. ©Flognd

Laisser un commentaire

trois × deux =